Home

Les cartes à jouer ne sont pas nées en Europe. Les traces les plus anciennes qu’on en a les montrent trop « achevées » (quatre enseignes dans chaque  jeu, trois figures par enseignes…) pour qu’on imagine sérieusement qu’elles y sont nées ex nihilo. S’il existe quelques théories quant à leur origine, l’une d’entre elles rallie le plus de suffrages. Je vous la fais courte : les cartes à jouer européennes seraient inspirées de celles qu’utilisaient les mamelouks d’Égypte et elles auraient fait leur première apparition en Italie à la fin du XIVe siècle.

Principale similitude avec celles des mamelouks, les enseignes portées : spade, bastoni, coppe et denari (épées, bâtons, coupes et deniers). On notera que les épées sont courbes comme des cimeterres, ce qui permet de les distinguer facilement des bâtons. Ces derniers, chez les Mamelouks, étaient en fait des maillets de polo, sport alors inconnu en Europe. Ils ont donc été convertis en objets plus familiers bien  qu’un peu impersonnels.enseignes ITA 1

Les cartes italiennes étaient donc nées. On peut distinguer deux groupes parmi les enseignes. D’un côté coupes et deniers qui sont essaimés sur les cartes, de l’autre épées et bâtons occupent toute leur longueur et, lorsqu’ils sont nombreux, forment un véritable réseau, pas toujours facile à dénombrer rapidement une fois les cartes en main. Les figures tiennent à la main ces mêmes symboles.

enseignes ITA 2

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s