Home

François Rabelais

Gargantua, les cartes à jouer, le rapport ? Eh bien une fantaisie de Rabelais qui s’est amusé à énumérer la liste des jeux auxquels s’adonnait Gargantua lorsqu’il commençait ses journées. Elle est très longue et on a droit à tout : des échecs à la marelle en passant par le trictrac. Et bien entendu les jeux de cartes figurent en bonne place : tout au début. Cette liste est d’ailleurs un document précieux pour les historiens des cartes, car elle fait partie des textes les plus anciens mentionnant certains jeux.

Voici le passage en question (que j’ai écourté pour ne garder que le sujet de ce blog) :

 

« Puis, tout lourdement grignotant bd’un transon de graces, se lavoit les mains de vin frais, s’escuroit les dens avec un pied de porc et devisoit joyeusement avec ses gens. Puis, le verd estendu l’on desployoit force chartes, force dez, et renfort de tabliers. Là jouoyt :
au fleux,
au cent,
à la prime,
à la vole,
à la pille,
à la triumphe,
à la picardie,
à l’espinay,
à trente et un,
à la condemnade,
à la carte virade,
au moucontent,
au cocu,
à qui a si parle,
à pille nade, jocque fore,
à mariage,
au gay,
à l’opinion,
à qui faict l’un fait l’autre,
à la séquence,
aux luettes,
au tarau,
à qui gaigne perd,
au beliné,
à la ronfle,
au glic,
aux honneurs,
… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s